Le Château de Sérame est l’une des plus anciennes propriétés du Languedoc. Ancien camp de “caesarus”, les Romains ont établi sur le site de Sérame des villas dont on a retrouvé les vestiges à quelques kilomètres du domaine actuel. Des fouilles réalisées au début du XXe siècle ont permis d’exhumer des tessons de poteries, des fragments de meules en basalte, des monnaies, des morceaux de marbre, des amphores…

A l’époque carolingienne, le domaine fut un site d’habitation. Témoignage de cette époque, une tour ancienne de plus de mille ans est encore présente sur le domaine: la Tour de Montrabech. Au Moyen-Âge, cette tour servait de relais pour transmettre des messages d’une forteresse à une autre. Au XIXe siècle, elle fût rénovée par Viollet le Duc qui séjournait dans la région pour restaurer la Cité médiévale de Carcassonne.

Le nom Sérame est apparu en 1144. Les Seigneurs de Sérame se sont succédés du XIIe au XVIIe siècles jusqu’en 1705.

Antoine de Niquet, ingénieur civil et militaire, rachète alors le domaine de Sérame et en fait l’une des plus importantes propriétés viticoles et agricoles du Sud de la France. Originaire d’Espagne, la Famille d’Exéa a racheté le Château de Sérame en 1802. C’est à cette époque que fut construit le Château actuel sur lequel figurent les armoiries de la Famille qui illustrent un combat mené par l’un des ancêtres, Pierre d’Exéa, lors des guerres de Guyenne et de Saintonge en 1402. Pour mémoire, la Guyenne de l’époque recouvre une partie de l’Aquitaine d’aujourd’hui, occupée à cette époque par les Anglais.

Aujourd’hui le Château surplombe sur un magnifique parc de 14 hectares qui dévoie au détour d’une allée des bois rares, des pièces d’eau, un aqueduc et la chapelle construite à la même époque que le Château.

La saga de la famille d'Exéa commence au XIe siècle en Espagne, dans le petit village " Ejéa de los Caballeros " situé dans la provence d'Aragon. Au début du XVe siècle, cette famille, composée essentiellement d'agriculteurs, de militaires et de chevaliers quitte son village natal pour s'installer sur la ville de Narbonne dans l'espoir de trouver une meilleure vie.

Grâce à ses hommes braves et courageux qui mènent de nombreuses batailles les Exéa acquièrent des titres de noblesse et deviennent propriétaires de nombreux domaines viticoles et céréaliers dans le Narbonnais. 

En 1802, Barthélémy d'Exéa rachète la Seigneurie de Sérame à Lézignan-Corbières, où il installe le fief familial. C'est à cette époque que fut construit le Château actuel sur lequel figurent les armoiries de la famille qui illustre le combat mené par l'un de ses ancêtres, Pierre d'Exéa, lors des guerres de Guyenne et de Saintonge en 1402. Au fil du temps, les d'Exéa créent un véritable projet viticole qui s'étale sur 600 hectares. 

Aujourd'hui, l'ensemble du domaine est géré par les héritiers, Christian Gaffinel et Philippe de la Boisse. 

A son tour, le Château continue à surprendre et émerveiller par son magnifique par de 14 hectares qui dévoile au détour d'une allée des bois rares, des pièces d'eau, un aqueduc, un ingénieux système d'irrigation et la chapelle du XVe siècle.